mis en ligne le : 

22/10/2020

Un dossier complet Deep Media Times

Article des : Déqodeurs ===> Telegram

On a essayé de le faire complet, couvrant tous les aspects, et uniquement avec des informations vérifiables et acceptables pour tout un chacun afin d'en faciliter le partage et la diffusion à des personnes non averties.

De quoi ouvrir les yeux de Tonton Gilbert qui a sûrement pris trop de ses pilules bleues, sur ce qu'il se passe dans notre triste monde, d'une façon empirique et indiscutable.

DMT
Le trafic sexuel d'enfants est une réalité - DMT
Comment ne pas perdre foi en l'humanité responsable de ces crimes, et dans un système qui protège ces monstruosités par la censure ?

photo_2020-10-22_12-16-31.jpg

mis en ligne le : 

21/10/2020

"Le laptop de l'enfer"

Vidéo dee : Traduction & réinformation ===> Youtube

mis en ligne le : 

19/10/2020

Mike Pompeo : "Nous avons les e-mails, nous allons les faire sortir"

 #ObamaGate #RussiaGate

L'introduction du doublage a été écrite par la chaîne Traduction & Réinformation Si la divulgation des e-mails se produit, que pensez-vous qu'ils contiennent ? Le temps nous le dira.

mis en ligne le : 

19/10/2020

Russiagate, les conspirateurs devraient être poursuivis pour avoir interféré dans l'élection de 2016

Reportage de Pearson Sharp, de OANN, le 10 octobre 2020. Avec la publication de documents exposant les hauts fonctionnaires du président Obama conspirant pour renverser l'élection de 2016, les législateurs ont maintenant tout ce qu'il faut pour les inculper au pénal.

mis en ligne le : 

19/10/2020

Soupçons de pornographie infantile sur l'ordinateur de Hunter Biden

🌱 Si vous voulez la suivre sur Twitter : Jeanne Traduction https://twitter.com/Jeanne18945095?s=09 Ou sur Facebook : https://www.facebook.com/JeanneTraduc...

mis en ligne le : 

18/10/2020

Hunter Biden et la société Burisma : les premiers éléments révélés par les e-mails

Une commission du Sénat enquête actuellement sur les courriels récemment obtenus de Hunter Biden, dans lesquels le fils du candidat démocrate semble présenter son père à un cadre supérieur de la société énergétique ukrainienne Burisma.

mis en ligne le : 

17/10/2020

Etats-Unis : Donald Trump refuse de condamner explicitement la mouvance conspirationniste QAnon

22358703.jpg

"Je ne connais rien de QAnon", a déclaré le président américain, jeudi soir, sur la chaîne américaine NBC News.

Un face-à-face d'un genre nouveau. Donald Trump et Joe Biden ont participé à un débat télévisé à distance, jeudi 15 octobre, alors que la campagne présidentielle est encore une fois bousculée par la pandémie de Covid-19.

 

Le président américain sortant s'est refusé à condamner explicitement la mouvance conspirationniste "QAnon"

"Je ne connais rien de QAnon", a affirmé le milliardaire avant d'assurer qu'il était d'accord avec leurs positions "contre la pédophilie".

Ses propos rejoignent ceux qu'il avait déjà tenus par le passé : "D'après ce que j'ai compris, ils m'aiment beaucoup, ce que j'apprécie. Je ne sais pas grand-chose de ce mouvement, mais j'ai entendu dire qu'ils gagnaient en popularité", avait déclaré le président américain.

>> Comment QAnon, cette mouvance conspirationniste américaine, s’est infiltrée en France

Le mouvement QAnon est né sur internet en 2017. Tout est parti d'une série de messages cryptiques sur 4chan, un forum de discussions en ligne controversé. L'auteur de ces messages, un certain Q, affirme qu'il existe un "Etat profond" ("Deep State") qui dirigerait depuis des décennies les Etats-Unis et soutiendrait – entre autres – la pédophilie.

Les adeptes de cette mouvance soutiennent ardemment Donald Trump et sont très visibles lors de ses meetings et déplacements. Si le président américain ne les soutient pas officiellement, les QAnon croient observer de prétendus signes dans ses discours, notamment lorsqu'il prononce le nombre "17"Q étant la 17e lettre de l'alphabet.

Après Twitter et Facebook, YouTube a annoncé, jeudi, le durcissement de ses règles contre la propagation de théories du complot à des fins violentes, en particulier QAnon.

 

Les règlements de la plateforme de vidéos de Google sur la haine et le harcèlement interdisent désormais "les contenus qui ciblent des individus ou groupes de personnes avec des théories du complot qui ont été utilisées pour justifier des violences dans la vie réelle", indique un communiqué.

Source de l'article : France Info, 

Par franceinfo avec AFP – France Télévisions

Mis à jour le 16/10/2020 | 13:15 – publié le 16/10/2020 | 07:33

mis en ligne le : 

17/10/2020

Trump appelle Twitter et Facebook le "troisième bras de la DNC"

Vous souhaitez nous soutenir? Facile!

Offrez-nous un café!

Merci pour le café!

  • YouTube - Cercle blanc
  • Blanc Facebook Icône
  • Twitter - Cercle blanc

Suivez-nous aussi sur les réseaux  sociaux!

 

Pensez à regarder dans vos spams pour la NewsLetter